Dak Lak donnera un bonus aux éleveurs si leurs éléphants procréent

Le conseil populaire de la province de Dak Lak a récemment adopté une résolution sur la conservation des éléphants avec d’énormes investissements concernant les soins et le développement des troupeaux d’éléphants apprivoisés.

La «prime» pour le propriétaire d’un éléphant est de plus 400 millions de VND (20 000 $) et 170 millions de VND (8000 $) de bonus si leur éléphant a un bébé. Cependant, cela est très difficile pour les éléphants apprivoisés de procréer.

« Les gens ont toujours plaidé pour la reproduction des éléphants et ils ont pensé que c’est plus simple de recueillir des éléphants ensemble pour avoir des éléphanteaux. Mais Ils ne savent pas à quel point cette chose est difficile. » indique M. Dan Nang Long.

M. Dan Nang Long vit dans le district de Lak à Dak Lak, il possède maintenant le plus grand nombre d’éléphants apprivoisés au Vietnam, il a ainsi déclaré: depuis 1992, un seul éléphant a accouché d’un bébé, mais le bébé éléphant est mort à l’âge de trois mois. Depuis lors, aucun éléphant femelle n’a eu de grossesse.

Au cours des cinq dernières années, il a essayé d’être un «agent de liaison» pour les éléphants, mais ils n’ont délivré aucun bébé.

Selon Long, l’éléphant est extrêmement pointilleux sur «l’amour», en particulier l’éléphant femelle, si elle n’est pas « attirée » par son partenaire, personne ne peut la forcer.

Dr Bao Huy, le Président du projet a la conservation des éléphants de Dak Lak, a également indiqué que l’éléphant était compliqué dans la recherche d’un partenaire. Ils ont besoin de beaucoup de temps pour apprendre à se connaître les uns les autres avant de devenir «amants».

Pendant ce temps, les éléphants sont élevés individuellement dans différentes familles de Dak Lak. Si une famille a une paire d’éléphants, il n’est donc pas sûr qu’ils aient un petit.

En outre, l’âge des éléphants domestiqués à Dak Lak est aussi un obstacle. La moitié des éléphants sont très vieux et ils n’ont pas besoin « d’amour ».

Si les éléphants dans la nature cherchent des partenaires quand ils sont matures, les éléphants domestiqués sont interdits de celui-ci. Maintenant, ils sont vieux et «apathique» sur le maintien de la race.

M. Y Sang H’mok, le propriétaire d’un éléphant femelle nommée Na Tuk dans le village Jun du district Lak , avec de nombreuses années d’expérience à élever des éléphants, indique que généralement, quand ils ont plus de 40 ans, leurs besoins en matière d' »amour » se stabilise, en particulier les éléphants mâles.

Il a expliqué que les éléphants mâles durant la saison œstral changent souvent leur caractère et n’obéissent pas à leurs propriétaires. Pour « apprendre » à l’éléphant, les propriétaires vont souvent moins les nourrir, ne pas leur donner de l’eau ou de les enchaîner dans la forêt. A cause de ça, cela limite la possibilité aux éléphants de se rencontrer et de s’accoupler.

En outre, les éléphants mâles de plus de 40 ans ne vont généralement pas copuler avec les éléphants femelles, même si elle aime le partenaire.

Un autre problème: lorsque la saison sèche commence, ainsi que le cycle œstral de l’éléphant, c’est la haute saison pour le tourisme.

Les éléphants sont souvent surexploitées à des fins touristiques. Pendant la journée, ils prennent 6-7 heures à transporter sur leur dos quelques dizaines de touristes. La nuit, ils sont enchaînés dans la forêt et amené à se préparer pour le jour ouvrable suivant. Les éléphants n’ont pas le temps d’avoir du plaisir ou de rechercher des partenaires.

Selon M. Dan Long Nang, la plus grande difficulté est le manque d’espace pour les éléphants afin qu’ils puissent car la forêt est désormais trop réduite.

source : vietnamnet.vn

You can leave a response, or trackback from your own site.


One Response to “Dak Lak donnera un bonus aux éleveurs si leurs éléphants procréent”

  1. Ben dit :

    C’est formidable que des mesures soient prises pour sauvegarder les éléphants!
    Dans le passé le village de Buon Don était considéré comme la capitale des éleveurs d’éléphants en Asie.
    Maintenant il n’en reste plus énormément mais la situation peut encore évoluer.

Commentez