L’áo dài, la robe longue traditionnelle vietnamienne

Il était temps que je vous en parle, comment parler du Vietnam sans parler de la fameuse robe longue traditionnelle vietnamienne, l’ao dai ou en vietnamien áo dài que portent les femmes pour fêter le Têt ( nouvel an Vietnamien ) et également lors des mariages, mais l’ao dai ne se porte pas uniquement pour des occasions spéciales.
En effet on retrouve le port de l’ao dai comme uniforme dans les écoles et universités, mais également dans certaines entreprises, les réceptionnistes dans les hôtels ou dans les banques, parfois même le personnel du restaurant et bien sur les hôtesses de l’air de la compagnie Vietnam Airlines, il vous sera donc impossible de ne pas croiser une vietnamienne portant l’ao dai.

L’áo dài se prononce « ao zaï » dans le Nord du Vietnam et « ao yaï » dans le Sud du Vietnam.
Áo est dérivé d’un mot chinois qui signifie manteau rembourré et Dài signifie long.

Dans sa forme actuelle, l’Ao dai est composé d’une tunique de soie moulante portée sur un pantalon.
La tunique est la partie supérieure de l’Ao dai, elle est cousue au plus proche du corps ( réalisée sur mesure ), la tunique comporte un col mao et des manches longues. La fermeture se trouve sur le côté, elle est composée de boutons-pression ; La partie inférieure de la tunique est fendue sur les côtés jusqu’au-dessus du bassin, composée de deux pans descendants jusqu’au-dessus des chevilles;
Contrairement à la tunique, le pantalon est assez ample, souvent de couleur blanche, il est maintenu par une ceinture élastique cousue dans le haut du pantalon.

Le mot « áo dài » a été appliquée à la tenue qui était porté à la cour des seigneurs Nguyen à Hue, au 18ème siècle. Cet équipement a évolué en Thân Áo Ngu, une robe de cinq panneaux aristocratique porté dans le 19ème et début du 20ème siècle. Inspiré par la mode de Paris, Nguyen Cat Tuong et d’autres artistes associés à l’Université de Hanoi ont redessiné le Thân ngu comme une robe moderne dans les années 1920 et 1930. L’aspect mis à jour a été promu par les artistes et les magazines de Tu Luc Van đoàn (« Self-Reliant Literary Group ») comme un costume national pour l’ère moderne. Dans les années 1950, les concepteurs de Saigon l’ont réajusté afin de produire la version portée par des femmes vietnamiennes d’aujourd’hui. La robe a été extrêmement populaire au Sud-Vietnam dans les années 1960 et début des années 1970. Pour Le Têt et d’autres occasions, les hommes vietnamiens, peuvent porter un « áo gấm », une version de l’ao dai en tissu plus épais.

Pour plus d’information sur l’histoire de l’ao dai et les différents types d’ Aodai, rendez-vous sur Ao Dai France

You can leave a response, or trackback from your own site.


One Response to “L’áo dài, la robe longue traditionnelle vietnamienne”

  1. […] Ce billet était mentionné sur Twitter par Lutin d'Oz, Vietnam Guide Voyage. Vietnam Guide Voyage a dit: L'áo dài, la robe longue traditionnelle vietnamienne (http://bit.ly/aMFp8y) […]

Commentez