Le jardin d’orchidées sauvages de Troh Bu

Troh Bu Orchidée VietnamTroh Bư est un magnifique jardin d’orchidées sauvages dans les montagnes centrales, où des centaines d’espèces d’orchidées sauvages y ont trouvé refuge.

Il suffit de parcourir 12 kilomètres sur la route Nguyen Thi Dinh à partir du centre de Buon Ma Thuot pour arriver au parc de Troh Bư à Nieng Hamlet, dans la commune de Ea Nuoi, district de Buon Don dans la province de Da Lak, le jardin d’orchidées sauvages est la destination idéales pour les amateurs d’orchidées en tout genre.

La zone où se trouve Troh Bu était une terre abandonnée de forêts dévastées. Toutefois, une personne amoureuse des forêts et des montagnes centrales, a passé 20 ans de sa vie à faire revivre le parc, le rendant encore plus beau.

Troh Bu maintenant connu des touristes, c’est un jardin paysager avec des sentiers de promenade sinueuse le long des pentes et sur les côtés du lac mais c’est surtout une riche collection de plantes, de fleurs et d’orchidées sauvages .

Le propriétaire du jardin, Do Tuan Hung, a déclaré la superficie totale de 2 hectares, comprenant des lacs et grands arbres (Diptérocarpacées) en faisant un endroit merveilleux pour la croissance des orchidées sauvages.

De plus, le propriétaire a une forte passion pour les orchidées, appelées « fleurs royales », il est continuellement dans les forêts à la recherche des espèces d’orchidées les plus rares.

Pour les visiteurs de Troh Bu, qui sont attirés par les centaines d’espèces d’orchidées sauvages, le parc est véritablement un « musée sauvage d’orchidée » ou une « réserve d’orchidées sauvages ».

Selon Hung, il y a quelques 200 espèces d’orchidées présentes dans le jardin, y compris les espèces rares des hauts plateaux du centre, comme nghinh xuan, thuy tien trang, que lan huong. Surtout, il y a l’orchidée Giang Huong (Pterocarpus macrocarpus), le symbole des forêts Buon Don.

Grâce à 20 longues années de réhabilitation des forêts naturelles, les orchidées peuvent maintenant être cultivées par la régénération des semences.

Hung souhaite un jour avoir 500 espèces rares d’orchidées sauvages dans son jardin, comme mentionné dans l’histoire pour le jardin du roi Tran Anh Tong.

Désormais, le jardin Troh Bu est en train de devenir un site d’éco-tourisme, tandis que la réserve d’orchidée est le rendez-vous favori des amateurs d’orchidées et sert pour l’excursion et la recherche.

Quant aux amateurs d’orchidées vietnamiennes, une réserve naturelle d’orchidées sauvages, à ce jour , reste un rêve lointain .

Le rêve de développer une réserve d’orchidée sauvage a été applaudi par les scientifiques qui disent que la réserve pourrait non seulement aider les gens à en apprendre davantage sur les espèces d’orchidées vietnamiennes, mais aussi pourrait jouer un rôle très important dans la protection des ressources génétiques et aider à faire de Buon Ma Thuot un lieu plus attrayant aux yeux des touristes .

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez