Le Vietnam a un potentiel caché pour le tourisme de croisière

Avec un littoral long de plus de 3 200 km, le Vietnam a un énorme potentiel pour développer le tourisme de croisière et devenir l’une des destinations principales pour ce type de tourisme dans la région Sud-Est asiatique.

Cependant, le pays n’a jusqu’à présent pas été en mesure de développer le littoral pour les touristes internationaux en raison de mauvais investissements et des services d’infrastructure sous-développés.

Selon la société Saigon Tourist, une agence de voyage de premier plan au Vietnam, des conférences et une exposition sur le tourisme de croisière ont attiré l’enthousiasme de la part de nombreuses entreprises de navires de croisière qui ont très apprécié le potentiel du Vietnam en ce qui concerne les croisières touristiques en raison notamment de ses magnifiques paysages, des gens sympathiques, de la biodiversité diversifiée et des nombreuses cultures, mais également de part les nombreux ports internationaux le long de la mer du Nord vers le Sud du Vietnam.

De nombreux navires de croisière venant des États-Unis, de l’Europe et d’Asie ont récemment apporté des passagers au Vietnam, a déclaré Doan Thi Thanh Tra, directeur du marketing de Tourisme Saigon.

Le tourisme de croisière est l’un des secteurs les plus performants et efficaces de la société. L’entreprise a reçu 17 000 passagers sur 35 navires de croisière en 2006; 58000 sur 62 voyages en 2007; 120 000 sur 90 navires en 2008, et 115000 visiteurs en 2011.

Saigon Tourist a accueilli plus de 140 000 passagers au cours des quatre premiers mois de cette année.

Les croisiéristes fortunés sont prêts à dépenser de l’argent pour la durée de leur séjour souvent d’à peine 24 à 48 heures. Cependant, le Vietnam est maintenant juste un port d’escale pour les paquebots de croisière étrangers, mais n’est pas considéré comme un port d’embarquement ou de croisière.

Alors qu’à Singapour, Hong Kong (Chine) et Shanghai qui possèdent déjà les aéroports les plus fréquentés au monde avec un grand nombre de vols sont également devenus des ports d’embarquement et des ports de demi-tour et ont développé un fort tourisme de croisière.

Le Vietnam n’a pas encore élaboré les infrastructures de tourisme pour recevoir les paquebots de croisière de grandes envergures qui ont actuellement à quai dans les ports commerciaux.

Les passagers en croisière peuvent aussi avoir des demandes inattendues. Par conséquent, les destinations peu attrayantes, de mauvaises infrastructures et les services ont fait du Vietnam un moindre compétiteur que les autres pays de la région et cela malgré un énorme potentiel.

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez