Le Vietnam cherche à faire reconnaître son patrimoine immatériel à l’UNESCO

Le Vice-Premier ministre Nguyen Thien Nhan a accepté de laisser le ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme soumettre deux dossiers sur deux des pratiques culturelles du pays à l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO).

Ces propositions sont attendues par le Vietnam pour gagner en reconnaissance de l’UNESCO de les pratiques culturelles telles que le « Đờn ca tài tử Nam bộ » (chant du Sud Vietnam ), et le « tín ngưỡng thờ cúng Hùng Vương » (la foi et le culte des rois Hung), en tant que patrimoine immatériel du monde.

Le Ministère de la Culture, des Sports et du Tourisme et le Comité national de l’UNESCO Vietnam ont terminé les procédures nécessaires pour envoyer ces demandes au siège de l’UNESCO en France avant le 31 Mars .

Le culte des rois Hùng, considérés comme ancêtres de la nation, sont devenus des coutumes qui sont transmises de génération en génération. Le culte joue un rôle important dans la culture vietnamienne, contribuant ainsi à unir la nation tout entière.

Alors que le chant « Đờn ca tài tử Nam bộ » est étroitement associée à la vie des travailleurs et se déroule dans les événements quotidiens et spéciaux dans la vie vietnamienne tels que les mariages, les anniversaires, et autres activités communautaires.

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez