Sapa, visite de la ville et trek dans les rizières

Après la mésaventure de la veille, le voyage vers Sapa promettait d’être mouvementé surtout quand mon épouse m’apprend que c’est la même compagnie que pour le tour Tam Coc qui s’occupe du transport vers la ville.

Le départ :

7h du matin, on vient nous chercher à l’hôtel pour nous dire que l’on doit attendre devant le SinCafe dans lequel on a réservé.

Quelques longues minutes plus tard, un taxi déjà plein (heureusement que l’on voyage léger) vient nous récupérer et nous emmène vers ce qui semble être le point de départ et d’arrivée du bus de la compagnie. Une fois sortie du taxi, celui-ci nous demande de payer la course et commence à nous engueuler et faire un scandale à la station car bien sûr aucun des clients ne le paye et à raison. Quelqu’un finit par venir régler la course, alerté par l’agitation …

Tout le monde semble perdu et personne ne sait vraiment que faire, ni quel bus prendre.
Une touriste vietnamienne indique à mon épouse avoir payé dans les 1,2 millions de dongs pour un séjour de deux jours à Sapa alors que nous avons payé le bus 300 000 dongs par personnes, on voit déjà les écarts de prix …

Le bus arrive enfin, je me fais sermonner car je m’installe trop à l’avant du bus (à coté de mon épouse qui a le mal du transport) alors que les touristes doivent aller au fond, plus tard je comprends que des passagers sont récupérés au bord de la route et dorment parfois par terre à l’avant du bus…



Le bus est propre, les couchages sont assez confortable pour un bus donc rien à redire là dessus, c’est parti pour 6h de trajet jusqu’à la ville de Sapa !

vue sur sapa vietnamguide.frArrivé à Sapa vers 14h, la descente du bus est rude entre les taxis et les minorités qui nous attendent, on ne comprend pas tout après le long trajet et les oreilles bouchées par l’altitude, on préfère s’écarter le temps de reprendre nos esprits.

En fait les minorités souhaitaient proposer du « homestay », c’est-à-dire dormir chez eux dans leur village mais nous avions déjà réservé à l’hôtel …

Cependant, une fois arriver à l’hôtel, mon épouse rencontre une Hmong qui propose de nous faire visiter son village le lendemain matin et on accepte volontiers.

minorités sapa vietnamguide.frOn profite de l’après-midi et du beau temps pour visiter la ville même de Sapa ou le climat est bien plus frais qu’à Hanoi (prévoir un petit gilet), la ville semble vraiment paisible, les habitants sont détendus et certains jouent au volley en plein milieu de l’aprem sur la place de la ville dans une sorte d’amphithéâtre, une ambiance loin de l’agitation d’Hanoï. On retrouve également des minorités qui proposent de vendre leurs produits artisanaux et tout de même pas mal de touristes dans les rues (plus que ce que je pensais voir en tout cas).
Beaucoup d’efforts semblent être mis en jeu pour améliorer l’aspect général de la ville, de grands trottoirs, des espaces de détente, aménagement au bord du lac etc. Seul bémol, on retrouve de nombreux enfants issus des minorités faisant la manche ou vendant des bracelet et les restaurants manquent cruellement d’hygiène (mouches à profusion sur les brochettes exposées à l’extérieur) .

riziere sapa vietnamguide.frLe lendemain, départ pour le village Hmong quand « Ly Thi My » , notre guide vient nous chercher à l’hôtel et on part à travers la ville pour acheter quelques aliments pour le repas de midi puis on sort rapidement de la ville direction le sentier menant au village.
Passage obligé avant de récupérer le sentier, il faut un ticket d’entré ( 50000 dongs , environ 2 € ) pour visiter les rizières et les villages des minorités, l’argent normalement utilisé pour aider les minorités et pour les écoles. Plus tard sur le sentier, on croise d’autres touristes qui ont voulu esquiver le péage et qui sont passé par un autre chemin mais malheureusement pour eux, la pluie tombée pendant la nuit a rendu leur chemin très boueux et ils ont tous de la boue jusqu’aux genoux et chaussures à la main ou perdues … une mauvaise idée donc d’emprunter le parcours alternatif pour économiser 2 €…

Le spectacle commence, des paysages somptueux se révèlent à nous, les rizières en balcon habillent les collines aux pieds des montagnes dont les sommets sont encore dans la brume. Un sentier vraiment agréable à parcourir dans lequel on croise de nombreuses minorités qui vivent paisiblement dans ce petit paradis. Un petit paradis tout de même un peu gâché par les nombreux détritus qui jonchent le parcours …

riziere en escalier sapa vietnamguide.frAprès un trek rendu assez difficile par un terrain boueux et glissant, on arrive à la maison de notre aimable guide du jour et on partage un repas avec son mari et les enfants, dans une petite maison plantée sur une colline et avec une vue qui vaut tout l’or du monde.

On reprend ensuite le trek vers un autre versant de la colline et après plus de 10 km de randonnée (que l’on avait en fait pas prévu au départ), on décide finalement de prendre l’option « motorbike » pour rentrer à la ville de Sapa plutôt que de rentrer à pied.

On remercie chaleureusement notre guide du jour et on repart à moto sous la pluie jusqu’à Sapa.

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez