Posts pour le mot-clé ‘Ramsar’

Le parc national du cap de Ca Mau reçoit le titre Ramsar

Ca Mau CapParmi les trois principaux domaines de l’UNESCO a être reconnus dans la Réserve de biosphère de Ca Mau Cap, le parc national du cap de Ca Mau couvre 41 862 hectares, dont 15 262 hectares de terres et 26 600 hectares de zone côtière saline.

Englobant les communes de Dat Mui, Vien An et Dat Moi dans le district de Ngoc Hien, le parc national abrite 93 espèces d’oiseaux, 26 espèces de mammifères, 43 espèces de reptiles, neuf espèces d’amphibiens, 233 espèces de poissons, dont beaucoup sont des espèces d’animaux très rares .

Le parc national du cap de Ca Mau est le cinquième site Ramsar au Vietnam, je vous avais déjà indiqué qu’il était en cours de reconnaissance dans le dernier article sur Cap Ca Mau, c’est désormais officiel.
Lire plus »

Le parc national de Tram Chim cherche une reconnaissance internationale

Le parc national de Tram Chim devrait être désigné comme site Ramsar ( zones humides d’importance internationale ) lors d’une réunion à l’occasion du 41e anniversaire de la Journée mondiale des zones humides le 2 Février, qui se tiendra dans la province de Dong Thap.

Le parc national de Tram Chim est situé à Dong Thap Muoi dans la province de Dong Thap. Ce parc national a été créé pour protéger plusieurs espèces d’oiseaux rares, dont la Grue antigone (Grus antigone), une espèce inscrite dans le Livre rouge de l’UICN.

Selon les organisations environnementales, Tram Chim est sur ​​la liste des zones humides naturelles qui sont d’une importance internationale pour sa biodiversité et doit donc faire parti des sites sous la convention Ramsar. Lire plus »

L’UNESCO reconnaît le lac Ba Be comme troisième site de Ramsar du Vietnam

L’UNESCO a officiellement reconnu lac de Ba Be dans la province septentrionale montagneuse de Bac Can comme le troisième site Ramsar au Vietnam le 5 Juin, Journée mondiale de l’environnement.
Lac de Ba Be a été mentionné à la Convention de Ramsar le 2 Février, en tant que zone humide d’importance internationale. Le parc national Xuan Thuy dans la province de Nam Dinh avait déjà été mentionné en 1988, alors que Bau Sau dans le Parc National de Nam CatTien province de Dong Nai et Lam Dong et Binh Phuoc ont été mentionnés en 2005.

Ba Be est le plus grand lac naturel du Vietnam. Il a été formé il y a environ 200 millions d’années. Le lac est entouré de falaises de calcaire, qui à leur tour sont recouvertes par des forêts primaires.

Le Lac de Ba Be est un réservoir de biodiversité , Il fait également partie intégrale du parc national de Ba Be.

La Convention de Ramsar (Convention relative aux zones humides d’importance internationale, en particulier pour les habitats de la sauvagine) est un traité international pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides, pour enrayer les empiétements progressifs sur les zones humides et la perte de ces ponts d’eau dans l’avenir, en reconnaissant les fondamentaux écologiques fonctions aux zones humides et leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative. Elle a été nommé ainsi par rapport à la ville de Ramsar en Iran. Lire plus »

Une reconnaissance internationale demandée pour le lac Ba Be au Vietnam

Le gouvernement Vietnamien s’appliquera pour l’inscription du Parc national Ba Be sur la Liste de la convention Ramsar d’importance internationale.
Un rapport sur le site Web du gouvernement a déclaré que le ministère des Richesses naturelles s’applique pour l’inscription en conformité avec la Convention de Ramsar – un traité international pour la conservation et l’utilisation durable des zones humides.

Le Parc national Ba Be est situé au nord dans la province de Bac Kan a été créé en 1992, avec le lac  Ba Be en son centre, le plus grand lac du Vietnam avec 500 hectares. Le parc abrite 299 espèces animales et 417 espèces de plantes.

En 1995, le lac a été nommé comme l’un des 20 lacs dans le monde qui avait besoin d’être protégé lors d’un congrès mondial des lacs se déroulant aux États-Unis. Le lac est également l’un des parcs classé au patrimoine du bloc régional de l’ASEAN, indique le rapport du gouvernement. Lire plus »