Le parc national du cap de Ca Mau va être reconnu comme site Ramsar

Le parc national du cap de Ca Mau (Mũi Cà Mau) dans la province de Ca Mau dans la pointe sud du Vietnam va être reconnu comme un site Ramsar, il sera alors le cinquième site de ce type au Vietnam, a annoncé le ministère de l’Agriculture et du développement rural dans la province de Ca Mau.

L’Organisation mondiale de l’environnement va annoncer la reconnaissance officielle parc national du cap de Ca Mau comme site Ramsar le 13 Décembre prochain.

Mui Ca Mau ou le parc national du cap Ca Mau dans la province de Ca Mau a une superficie de 41 860 hectares, qui comprend 15 262 hectares de terres et 26 600 hectares de la zone côtière saline.

Ce site abrite 93 espèces d’oiseaux, 26 espèces de mammifères, 43 espèces de reptiles, 9 espèces d’amphibiens et 233 de poissons . Le parc abrite également des espèces très rares comme le pélican gris-pied, des loutres rares et la tortue-boîte.

Le 26 mai 2009, l’UNESCO a officiellement reconnu certaines parties de la province de Ca Mau comme réserve de biosphère du monde, un vaste habitat naturel de plus de 371 000 hectares et le Parc national de Mui Ca Mau , l’un des trois domaines importants de la réserve de biosphère.

Actuellement, le Vietnam dispose de quatre sites Ramsar dont deux dans la région nord et deux dans le sud.

Les sites Ramsar dans le nord sont la réserve des zones humides naturelles Xuan Thuy dans la province de Nam Dinh et le Lac de Ba Be dans la province montagneuse de Bac Kan, qui ont été reconnus en 1988 et 2011, respectivement.

Les sites Ramsar dans la région du sud sont Bau Sau (Crocodile Lake) des zones humides et des plaines inondables saisonnières du parc national de Cat Tien dans la province de Dong Nai et du parc national de Tram Chim dans la province méridionale de Dong Thap, qui ont été reconnus en 2005 et 2012, respectivement.

Les 7 588 hectares du parc national de Tram Chim est le foyer de 130 espèces de plantes, 100 espèces de vertébrés, 40 espèces de poissons et 147 espèces d’oiseaux d’eau. Il a été reconnue par la Convention de Ramsar en tant que le 2000e site Ramsar comme une zone humide d’importance internationale dans le monde.

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez