Le Vietnam remet en terre un roi d’une de ses plus grandes dynasties

Le corps momifié d’un roi vietnamien, membre de la dynastie des Le, décédé il y a plusieurs siècles, a été remis en terre lundi, plusieurs décennies après avoir été accidentellement découvert dans le nord du pays communiste.

Le cercueil de Le Du Tong, recouvert d’une étoffe rouge ornée de dragons, a quitté le Musée d’Histoire à Hanoï pour la province de Thanh Hoa, un peu plus au sud.

« Tôt ce matin à Hanoï, de nombreuses personnes, en particulier du clan des Le, sont venues au musée d’Histoire pour dire au-revoir au roi », a indiqué un témoin à l’AFP, sous couvert d’anonymat.

Après une cérémonie au musée, une procession d’au moins 100 voitures a escorté le cercueil de l’ancien monarque, décédé en 1731, jusqu’au village de Bai Trach, où, selon la télévision publique VTV, il a été découvert en 1958.

Cet événement répond à la volonté « de plusieurs générations de la famille Le », a indiqué l’un de ses représentants, Le Van Duat.

Les autorités vietnamiennes n’ont pas autorisé l’AFP à couvrir la remise en terre.

Des experts avaient pour la première fois ouvert le cercueil en 1964. Ce qui restait du corps avait été découvert dans un linceul, avec des effets personnels, a expliqué le Musée d’Histoire dans des réponses écrites à l’AFP.

L’excavation et l’étude du corps de ce roi du Vietnam féodal est un cas unique dans l’Histoire du pays, a poursuivi le musée. « C’est quelque chose d’historique et de précieux », a-t-il ajouté.

La dynastie des Le a commencé à régner au XVe siècle, quand, selon les historiens vietnamiens, Le Loi reconquit l’indépendance nationale après vingt ans de domination chinoise. Le Du Tong, décédé à 52 ans, a été le 22e roi du clan, selon le quotidien Vietnam News de l’agence vietnamienne d’information.

Sources : AFP et 24heures.ch

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez