Posts pour le mot-clé ‘Exposition de photos’

Cérémonie de mariage sous-marine à Nha Trang pour le Festival de la mer 2011

Un des principaux faits saillants du Festival de la mer de Nha Trang en 2011 sera la cérémonie de mariage sous-marine de 10 couples sur les îlots Mun à Nha Trang le 15 Juin.

La cérémonie comprendra tous les rites traditionnels de mariage vietnamien, découpage du gâteau, boire du champagne, les baisers et l’échange des anneaux.

Le mariage sera capturé pour la postérité par une équipe professionnelle de photographie du centre de plongée de Nha Trang-Khanh Hoa au Vietnam (Vinadive) à Nha Trang.

Tous les devront pour cela débourser la somme de 5 999 999 de VND (US 270 $) pour cette expérience unique. Inclus dans ce forfait mariage, deux T-shirts, un dîner pour deux au restaurant Con Se Tre et une première nuit de noces dans un hôtel cinq étoiles à Nha Trang. Les couples doivent s’inscrire et réserver avant Juin.
Lire plus »

Exposition de photos du photographe français Sébastien Laval au Centre culturel français à Hanoi

Une exposition de photos du photographe français Sébastien Laval, droit des collectivités à travers le temps, a ouvert au centre culturel français à Hanoi.
Les photos en noir et blanc, portraits de la vie et la culture des personnes dans la province centrale de Thua Thien-Hue, ainsi que du Cambodge à Angkor Wat et de Luang Prabang au Laos. Les photos de Sébastien Laval traitent les différents sujet comme les maisons flottantes, le scintillement des feux de cuisson, des sourires innocents des enfants, l’expression austère sur le visage d’un homme des minorités ethniques, ou une pipe entre les lèvres d’une femme, tout cela pour saisir l’énigme qui perdure dans ces régions.

Les photos sont des portraits et décrivent à la fois les coutumes traditionnelles et les changements dans la vie des gens. Des images parfois dans l’opposition, comme le contraste entre les vêtements traditionnels et les antennes paraboliques, les vieux toits et les routes d’asphalte, afin de refléter les changements dans la vie de la population ethnique. Les images n’ont pas de titres, ce qui permet au spectateur de penser librement, de sentir et de découvrir les personnages, d’ «essayer de les rencontrer, leur parler, les regarder et les comprendre», comme le propose Sébastien Laval lui même. Lire plus »