Forte augmentation des frais de visa au Vietnam

Les associations de tourisme et agences de voyages indiquent qu’une augmentation substantielle des frais de visa en 2013 pourrait mettre un frein à la croissance du tourisme au Vietnam.

En vertu de la circulaire 90/2012/TT/BTC du ministère vietnamien des Finances, les frais pour un visa simple visite sera augmenté de 25 $ US à 45 $ US au 1 Janvier 2013. Soit une augmentation de 80 % !

En ce qui concerne le visa à entrées multiples pour un ou deux mois les tarifs passeront de 50 $ US à 65 $ US.

Enfin, les visas à entrées multiples d’une durée de six mois et plus de 6 mois couteront respectivement 95 $ US et 135 $ US.

Les voyagistes et les agents de tourisme craignent que cette augmentation des tarifs de visa ne soit un pas en arrière dans le développement du tourisme et dans l’intégration internationale, tout en envoyant un message négatif aux voyageurs.

Ils redoutent que cela entraine vers le bas le nombre de visiteurs au cours d’une période déjà difficile.

Le président de l’association du tourisme au Vietnam, Vu The Binh, a déclaré que la décision d’augmenter les frais de visa était prématurée tant que le secteur du tourisme récepteur éprouvait déjà des difficultés.

« Cela va entraver les efforts des autorités du tourisme d’attirer les touristes internationaux en 2013. »

En outre, certains visiteurs étrangers provenant d’un groupe choisi de pays ne pourront plus bénéficier des exemptions de visa en 2013.

Le directeur général d’une agence de voyage locale a déclaré: « l’augmentation des frais de visa et le retrait des privilèges d’exemption de visa peut apporter un peu de sécurité, mais s’il vous plaît considérer le bien commun, pensez à l’industrie qui est la principale source de monnaie étrangère. « 

Auparavant, la compagnie avait suggéré que le pays devrait étendre l’exemption de visa pour les visiteurs japonais pour les séjour passant de 15 à 30 jours dans le but d’attirer les touristes à rester plus longtemps dans le pays.

Jusqu’à présent, il n’y a pas eu de réponse à la proposition.

Le directeur général de l’Administration Nationale du Tourisme au Vietnam , Nguyen Van Tuan, a déclaré que la hausse des frais de visa a été le facteur qui déplaisait le plus aux entreprises privées de voyage, mais les autorités du tourisme ne pouvaient pas apporter des modifications.

«Nous avons présenté notre pétition au ministère des Affaires étrangères, mais cela n’a pas été jugé encore et c’est hors de nos mains. »

Si, à court terme, cela pourrait ne pas avoir un impact sur les arrivées de touristes, mais progressivement en 2013, cela est de nature à freiner le taux de croissance et va donner une perception négative d’un pays qui à l’heure actuelle a fait des progrès considérables dans le tourisme.

Cette année, le Vietnam devrait accueillir 6,6 millions de touristes internationaux, en hausse de 10% sur l’an dernier.

Actuellement, le Vietnam octroi des exemptions de visa pour les ressortissants de pays de l’ASEAN. Plus précisément, le Cambodge, la Thaïlande, la Malaisie, Singapour, l’Indonésie et le Laos bénéficient d’une exemption de visa pour un séjour allant jusqu’à 30 jours.

Le dernier rapport de tourisme montre que le nombre de touristes nationaux et étrangers ne cesse de croître. Cependant, les représentants des agences de voyage et hôtels indiquent qu’ils n’ont pas vu de signaux pour succès futur garanti.

Bien que le gouvernement ait défini que le tourisme était comme une industrie fer de lance, l’investissement dans ce secteur est insuffisant et les obstacles omniprésents, il est difficile pour les entreprises d’attirer les touristes.

Selon un programme de relance du tourisme pour l’année 2013, les hôtels, les voyagistes, les compagnies aériennes et les transporteurs routiers de voyageurs et des sites touristiques à travers le pays sont encouragés à réduire les prix des services de 10% à 30% pendant la morte-saison pour attirer plus de touristes.

Pour soutenir le programme de relance du tourisme, le ministère du Tourisme proposera une valeur ajoutée de 50% réduction d’impôt et exonération de l’impôt des sociétés pour les voyagistes, les hôtels et les compagnies de transport pendant la période initiale du programme.

You can leave a response, or trackback from your own site.


Commentez