Produits Dérivés

Les livres et guides

Les DVD des films sur le Vietnam ou des films vietnamiens, certains sont très connus comme L’amant et d’autres beaucoup moins mais qui valent absolument le détour pour connaitre l’esprit du pays :

À la verticale de l’été ( 1999 )

Résumé:

A la verticale de l’été raconte les amours d’une jeune fille vietnamienne de quinze ans et demi

et d’un Chinois de trente-six ans à la fin des années 1920

en Indochine.

Une belle romance qui retransmet bien l’atmosphère de l’époque

Cyclo (1995 )

Résumé:

Cyclo raconte l’histoire d’un jeune coursier vietnamien qui vit dans la banlieue pauvre

de la ville d’Ho Chi Minh-Ville ( Ex saigon ) au Vietnam avec son grand-père

et ses deux sœurs.

Une belle retransmission de la vie d’un simple coursier au Vietnam et de la valeur de la famille.

L’Odeur de la papaye verte ( 1992 )

Résumé:

L’odeur de la Papaye verte raconte la vie vietnamienne à travers l’histoire de Mui,

petite paysanne servante dans une famille de la ville,

évocation d’une vie de femme traditionnelle vietnamienne.

Un film assez connu, d’une très belle réalisation et qui reste vraiment incontournable .

Mê Thao, il fut un temps ( 2002 )
Résumé:
Au début du XXe siècle, Nguyen, riche seigneur du Viêtnam du Nord, donne asile dans son domaine de Mê Thao à Tam, un joueur de cithare recherché pour un meurtre involontaire commis lors du récital de la cantatrice To dont il est l’amant. Tam se met au service du maître de Mê Thao, dont il devient à la fois le fidèle intendant et l’ami dévoué.
Fiancé à une belle de la ville, Nguyen lui offre une automobile et organise une fête au domaine pour la recevoir. Elle n’arrivera jamais : un accident de voiture la tue sur le chemin de Mê Thao. Sombrant dans la passion la plus folle, Nguyen rejette violemment tout ce qui a trait à la modernité et se réfugie dans le culte de celle qui a disparu. Prenant le dessus sur la sollicitude que le maître a toujours eue pour ses gens, la démence confine celui-ci dans un passé arrêté et peuple sa solitude de fantasmes…

La Saison des goyaves ( 2001 )
Résumé:
la saison des Goyaves raconte l’histoire de Hoa, la cinquantaine, un  modèle à l’école des Beaux Arts de Hanoï.
Il est resté attaché à sa maison d’enfance et au goyavier qui surplombe le jardin.
A l’âge de treize ans, il était tombé de l’arbre, et depuis il conserve le comportement d’un enfant.
Son père perdit la maison.
Un jour, Hao pénètre par effraction dans le jardin pour y cueillir quelques goyaves mûres.
C’est là qu’il fait la connaissance d’une jeune fille qui accepte de le prendre sous son toit.

Les coupeurs de bois ( 1998 )
Résumé:
Les coupeurs de bois raconte l’histoire de Buong, analphabète, fait ses débuts de propriétaire d’un restaurant dont la spécialité est le chien roti.
Lorsque les villageois découvrent qu’il vole leurs chiens pour les cuisiner, ils réduisent son restaurant en cendres.
Sans travail au village, il persuade Ngoc, son neveu, jeune diplômé de l’université, et d’autres membres de sa famille d’aller récolter du bois dans la jungle.
A la plantation, ils travaillent pour Thuyet, un trafiquant, tandis que Quy, sa fille, ravitaille le groupe de Buong. Quy aime beaucoup Ngoc, mais Buong veut briser leur liaison…

L’immeuble ( 1999 )
Résumé:
Le vieux Tham, baptise affectueusement Papy, est le gardien d’un ancien hotel réquisitionne pour servir de logement collectif a des cadres de la révolution.

Ancien domestique promu gardien de l’immeuble, Tham est devenu l’égal de tous, et exprime sa reconnaissance a l’égard de la révolution par la conscience professionnelle avec laquelle il assure le gardiennage du bâtiment et la sympathie qu’il porte a tous ses habitants.

Mais bientôt Tham découvre avec amertume que personne n’est véritablement attache a l’immeuble, que chacun n’y vit que contraint en attendant de partir.

Trois saisons ( 1999 )

résumé:
A travers trois destins qui s’entremêlent, celui du jeune Kien An qui réveille l’inspiration d’un vieux poète,

mais également celui celui de Hai, conducteur de pousse-pousse, amoureux d’une prostituée et enfin celui de Woody qui erre dans les hôtels et les bars pour vendre des montres.

« Trois saisons » est le portrait du nouveau visage du Vietnam ou les derniers moments d’une culture irrévocablement condamnée à évoluer.

La Danse de la cigogne ( 2002 )
résumé du film :
En avril 2000, Tran Van Thuy, un ancien correspondant de guerre du Nord Vietnam,

raconte l’histoire de cinq volontaires et de leurs différentes aventures vietnamiennes

pendant la guerre entre 1968 et 1975.

D’une très belle réalisation, la danse de la cigogne vaut le coup d’œil.

Gardien de buffles ( 2003 )
Résumé:
Indochine 1940, sous l’occupation française.

C’est à Kim, 15 ans, que revient la charge de mener ses deux buffles loin des terres inondées du sud.

Seule richesse de la famille, ces buffles doivent arriver sains et saufs aux Monts Bâ-thé.
A travers ce voyage dangereux dans des paysages immenses et recouverts par l’eau, Kim apprend la vie d’adulte. Il intègre une bande de gardiens de buffles, brigands à leurs heures, et découvre un univers d’hommes fait de rixes, d’alcool et de pillages. Progressivement, cette violence laisse place à l’amitié, l’amour et le bonheur d’être libre.

The Rebel ( 2007 )
Résumé:
Dans les années 1920, le Vietnam est une colonie française et des rebellions contre cette domination éclatent dans le pays.

Pour lutter contre ces troubles, la puissance coloniale met en place des groupes d’autochtones.

Lo Ven Cuong est chargé d’assassiner un leader de la résistance.

Mais lorsqu’il rencontre la fille de celui-ci, une combattante farouche, experte en arts martiaux, ses sentiments comme ses idées vont changer…

Mais aussi :

-La fille du fleuve
-Le Temps révolu
-Le baiser de la Mort
-S’enrichir
-Je veux être célèbre
-Le petit cœur
-Un amour à Saigon
-Hibou et moineau

SI vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à nous les faire parvenir

Certains DVD sont disponible chez notre partenaire amazon à très petit prix !



2 Responses to “Produits Dérivés”

  1. voyage vietnam dit :

    Ce sont des films magnifiques, j’ai vu tous ces films.

Commentez