Les balades à dos d’éléphant enfin stoppées à Dak Lak au Vietnam

balade éléphant Vietnam

Les balades à dos d’éléphant sont désormais stoppées à Dak Lak dans les hauts plateaux du Centre au Vietnam et cela depuis le 10 février, d’après le Centre touristique du pont suspendu du district de Buôn Dôn.

Cependant, les éléphants sont toujours présents et le district de Buôn Dôn propose désormais d’autres services, tels que la prise de photos avec des éléphants et l’alimentation des éléphants par les visiteurs. L’objectif étant de préserver les troupeaux d’éléphants domestiques et de promouvoir un tourisme respectueux envers ces animaux, selon les responsables du Centre touristique de Buôn Dôn.

Les visiteurs du centre peuvent désormais observer les éléphants, prendre des photos avec eux, leur donner de la nourriture, visiter des maisons longues, découvrir les coutumes locales, écouter des gongs et même boire du rượu cần (un alcool de riz conservé dans une grande jarre que l’on sirote avec une paille de bambou), tout en traversant le pont suspendu sur la rivière Serepok.

Buôn Ma Thuôt

En plus de cela, le centre de Buôn Dôn est situé à environ 45 km de la ville de Buôn Ma Thuôt en direction du nord-ouest et était autrefois le berceau de la célèbre chasse et de l’apprivoisement des éléphants sauvages dans tout le pays. C’est également une destination touristique renommée des hauts plateaux du Centre. Les cultures les plus importantes à Buôn Ma Thuôt sont celles des ethnies minoritaires de la région, notamment celles des Mnong, des Ede, des Raglai, des Cơ Tu, des Xo Dang et des M’nông. Les cultures locales sont richement variées et comprennent des pratiques agricoles, des rituels, des chants, des arts et des coutumes. La musique joue un rôle important dans le maintien des cultures locales. Les danses, le théâtre, les jeux et l’artisanat sont également importants. La cuisine locale est riche en saveurs et en variété, avec des plats typiques tels que le canh chua (soupe de tamarin), le banh canh (nouilles de riz) et le banh xeo (crêpe vietnamienne).

Lire aussi :  Doc Let, des plages vierges aux alentours de Nha Trang

Tourisme plus respectueux

Selon le Centre de conservation, de sauvetage des animaux, de gestion et de protection des forêts de la province de Dak Lak, il reste environ 80 éléphants sauvages vivant dans le parc national de Yok Don et 37 éléphants domestiques. En 2018, la fondation Animals Asia (AAF) a fourni un financement de 65 000 USD pour mettre fin au tourisme à dos d’éléphant dans le parc national de Yok Dôn. Au cours des dernières années, les responsables de Dak Lak ont dépensé des milliards de dôngs pour sauver six éléphants domestiques et les prendre en charge avant de les relâcher dans la nature.

En ce qui concerne les nouveaux services proposés par le Centre des éléphants de Buôn Dôn, il est important de souligner que les visiteurs ont maintenant la possibilité de passer plus de temps avec les éléphants et d’interagir avec eux de manière plus respectueuse. Les activités telles que nourrir les éléphants permet une expérience plus authentique et permettent aux visiteurs de mieux comprendre les comportements et les besoins de ces animaux majestueux. En outre, la visite des maisons longues et la découverte des coutumes locales permettent aux visiteurs de s’imprégner de la culture de la région et de se familiariser avec les communautés locales. Tout cela contribue à rendre l’expérience touristique plus enrichissante et durable.

Jean-Baptiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *